logocite1
criblage

Plateforme Héliobiotec

Bioénergie et biotechnologie des bactéries et microalgues

La plateforme HélioBiotec a été créée en 2008 dans le but de constituer un pôle de compétence à fort potentiel d’innovation sur la biotechnologie des micro-organismes photosynthétiques (micro- algues , bactéries) au service de la production de biocarburants (biohydrogène, biodiesel). Elle est complémentaire de la plateforme Hélioprocess de la Cité des énergies.
Constituée de biologistes, ele permet de caractériser finement les microalgues.

Comment travaillent-les biologistes ?
Ils isolent des microalgues dans leur milieu naturel (biodiversité naturelle) ou à partir de banques de mutants* générés au laboratoire (biodiversité induite) ou encore à partir de collections.* organismes obtenus par des modifications génétiques ciblées ou aléatoires. Les microorganismes sont mis en culture (plongés dans des flacons remplis de liquide nutritif) pendant trois à quatre jours. A ce stade, ils mesurent 2 à 10 micromètres selon les espèces (5 à 20 fois moins que le diamètre d’un cheveu) et leur culture se présente sous forme d'une suspension liquide de couleur verte. Durant cette étape, les chercheurs contrôlent l'apport en gaz carbonique, la lumière, la température et mesurent la productivité en biomasse. Les microorganismes sont ensuite "stressés" en modifiant leur environnement et en limitant leurs apports nutritifs. Ils vont alors produire de l’huile. La majorité des recherches portent sur cette étape.
Elles visent à étudier la réaction des organismes, les évolutions de leur métabolisme et à analyser la qualité et les quantités de lipides produits.

Aujourd’hui, les cellules sont simplement cassées (par "pressage"). Mais des méthodes d’extraction moins énergivores sont à l’étude.
C'est là que la plateforme Hélioprocess entre en jeu.